Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2007 4 27 /12 /décembre /2007 16:17
cover.jpg     Avec un nom d'album et un nom de groupe comme ça  on s'attend d'emblée à un bon enchaînement  de musiques dignes des bals musettes  pour tuer les jeunes que nous  sommes et  c'est avec contentement que  l'on se rend compte au contraire que l'objectif est ici plutôt de faire exploser tous les  sonotones des maisons de retraite. Cet album,  le deuxième après  l'album Kill the Young (me demandez pas je partais sans a priori ne l'ayant pas écouté), se caractérise avant tout par des morceaux très péchus, comme dirait mon ami Beny, qui ont pour objectif de faciliter un réveil difficile. Malgré quelques excès de riffs et une grosse voix un peu  répétitive et fatiguante sur certains morceaux (2. Saturday Soldiers, l'intro de 8.Skin and Bones) cet album regorge d'un bon nombre de morceaux très puissants aux refrains assez énormes (l'énormissime 4. We are ths Birds, 8. Skins Bones et 9. Dial's For Saviour). Sur ces deux derniers titres on ne peut s'empêcher de penser à certains morceaux de Muse.
Cependant, à mon sens, Kill the Young est le plus convaincant quand il sait alterner des phases  plus calmes avec de gros riffs (3. She's got It All) et surtout le titre de folie 6. Miss Education qui après une introduction très douce explose littéralement. Quand il se cantonne à des tentatives plus mélodiques et plus calmes Kill the Young est capable de réaliser de beaux morceaux comme 7. The Television Show qui fait penser à Remy Zero.
Pour finir  à noter le titre 13. All By Myself qui referme la boucle et qui  par ses 23 minutes peut sembler un pot-pourri assez inaudible pour certains. Néanmoins je le conseille pour des gens fans de groupes comme Archive ou Amon Tobin et la fin est plutôt belle.
En bref un bon album de rock qui met bien la patate.

Sylphe

Partager cet article

Repost 0

commentaires