Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 18:43
       Ces deux dernières années, à mon goût, le bon son a une très forte tendance à provenir des pays nordiques et du Canada. Cet article ne va pas contredire mon impression car  la troupe de Brokencover-copie-11.jpg Social Scene (17 membres et des invités réguliers comme Feist, Millian de Stars ou encore Emily Haines de Metric) arrive tout droit de notre bonne ville des Raptors, Toronto.
        Premier réflexe que j'ai tendance à avoir depuis 2 ans: "mince pas des francophones comme les grandissimmes tarés d'Arcade Fire". Passée cette étape douloureuse j'arrive logiquement à enclencher la lecture du cd après avoir essuyé quelques larmes.
          Le moins que l'on puisse dire c'est qu'à l'écoute de l'album des BKS mes larmes ont vite fait de totalement sécher. De  ce joli bordel musical, de cette jolie débauche d'instruments à foison, de cet assemblage de voix se dégage une véritable énergie, une véritable joie de s'éclater qui me fait naturellement penser à nos amis québécois (vous savez ces gens qui mettent des casques sur scène et jouent à casser leurs instruments-pardon un flash-back made in Rock en Seine). Cet album s'avère donc une véritable bouffée d'air frais, pas toujours très bien organisée mais ma foi que le bordel musical a de charme de temps en temps ( 2.iIbi Dreams of Pavement). Les refrains sont entraînants (9. Hotel, 11. Superconnected), les rythmes de batterie le sont tout autant (3.7/4 Shoreline et 7. Windsurfing Nation). Ajoutez-y quelques intermèdes reposants, un morceau très sensuel ( avec un minimum de perspicacité vous le retrouverez tout seul grâce au titre lol) et un titre final digne des maisons pour fous et vous obtenez un album indé-indie-bordelico rock qui soulève chez vous deux questions: "Que prennent-ils?" et "Ils viennent quand pour un concert en France?".


  Je ne vous le conseille pas, je vous dis juste de l'écouter....



Sylphe

Partager cet article

Repost 0

commentaires