Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2008 1 21 /01 /janvier /2008 19:12
        Craig Armstrong, ancien de la Royal Academy of Music de Londres, est avant tout connu en tant que musicien classique. Cependant, nous avons affaire à un véritable touche-à-tout qui excelle dans la composition de musiques de films (Moulin Rouge, Ray par exemple) et se révèle un somptueux arrangeur quand il travaille pour les autres. Il a ainsi arrangé l'album Protection decover-copie-13.jpg Massive Attack.
       L'album As if ton nothing est le deuxième album de Craig Armstrong après The Space between us qui a connu en 1999 un joli succès. Pour cet album,  notre ami écossais s'est entouré des meilleurs avec des artistes connus tels que Bono de U2, Mogwai ou encore Evan Dando. Il y a ajouté en toute simplicité un bien modeste orchestre, l'orchestre philharmonique de Londres...
      Le résultat est tout simplement magnifique, il montre à quel point la musique classique  peut enrichir le trip-hop. Cet album est majestueux, envoûtant, empreint d'une douce poésie qui transporte. Les atmosphères contrastées s'enchaînent, les violons s'envolent et les rythmes hypnotisent.
   J'ai difficilement choisi quelques titres pour illustrer un minimum tous ces adjectis dithyrambiques....
1.Ruthless Gravity est un morceau tout simplement doucement angoissant mêlant les bruits de machines (ce bruit de sonar du début qui reviendra souvent dans l'album par exemple) et la force des violons.
2. Wake up in New-York où la voix si grave d' Evan Dando contraste avec la douceur de la musique et résonne telle une prière
3. Miracle , cette plainte tragique qui monte en puissance
7. Inhaler, un morceau plus rock qui fait penser instantanément  à Massive Attack (et plus particulièrement sa BO de Danny the dog).
      Cet album est tellement beau et démarre si fort (les 7 premiers titres sont quasiment les plus beaux) que l'on a tendance à se montrer encore plus exigeant. On est ainsi un peu déçu par la fin de l'album qui reste bonne mais n'atteint pas la somptusoité du début. Enfin, je vais me permettre une petite remarque: les morceaux 9 et 11(la reprise de Stay) ne me paraissent pas très convaincants car les voix trop pop des chanteurs ne correspondent pas à l'atmosphère de l'album.

     Ne prenez pas trop en compte ces dernières remarques elles pourraient vous empêcher d'aller écouter un album extrêmement touchant...


Sylphe

Partager cet article

Repost 0

commentaires