Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 10:35
     Une pochette bien surprenante, cette chanteuse (la soeur cachée de la chanteuse de The Go Team?lol) qui crache ou vomit de l'or.... Une manière de nous dire que tout ce qu'elle touche se transforme en or? Bon ok c'était facile.... En tout cas si c'est une maladie ce serait bien la première maladie que je souhaiterais avoir de tout coeur lol.
     Après cette analyse de haut vol de la pochette de l'album, un petit mot rapide sur la chanteuse new-yorkaise Shanti White qui, même si cet album est son premier, est plus que connue dans l'univers musical pour ses collaborations avec Mark Ronson ou Lily Allen. Pour vous donner un ordre d'idée de sa "popularité" elle fait l'ouverture de Bjork pour le concert au Madison Square Garden (qui soit dit en passant pleure avec son équipe des Knicks en ce moment..lol).
     Le maître mot de cet album c'est éclectisme, certains diront fouillis mais bon je préfère un fouillis créatif à une maitrise sans saveur. Santogold emprunte donc dans cet album des voies très diverses: du hip-hop, de l'électro, du reggae, du rock, de la pop... Wouah me direz-vous on dirait ces titres exhaustifs sur les pochettes d'albums du genre " un album électro-funk jazzy teinté de pop" (ou comment attirer l'oeil de tout le monde..). Le point commun à tous ces styles musicaux, l'énergie débordante de Shanti White. Quoi qu'elle fasse elle nous donne l'impression de le faire sans se poser de questions. Le résultat est plus que réussi pour un premier album, les titres s'enchainent bien et nous donnent l'envie de chanter. ( à part 9.Unstopppable qui je le confirme est inarrétable, tellement il est répétitif).
En vrac des titres qui me plaisent:
1.LES Artistes, le single très hip-hop et son refrain
3.Shove it et son rythme reggae, ska
4. Say aha, léger comme la pop
7. My Superman aux teintes trip-hop

A vous de vous faire votre propre avis.


Sylph
e

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie 13/03/2009 01:46

Difficile de ne pas aimer, l'énergie est à ce point communicative!