Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 19:03
      Vraisemblablement il va falloir se faire à l'idée de ces albums qui sortent sans effets d'annonce. Après Radiohead et The Raconteurs, Bloc Party tente l'expérience en plein mois d'août pour son troisième album. D'emblée je tiens à préciser que je suis très sensible au post- punk fiévreux de nos anglais. Silent Alarm (2005) est à mon sens un des meilleurs albums rock de ces dernières années, porté par un nombre incalculable de véritables tubes (Like eating glass, Helicopter, Banquet, Compliments entre autres). A Week-end in the city, même s'il s'avérait plus maitrisé et plus sombre, regorgeait toujours de jolies perles comme The Prayer et Hunting for Witches.
    Nous voilà donc face à cette pochette noire très sobre... On ne va pas tourner autour du pot, je suis plutôt déçu par cet album. Alors, bien sûr, comme je les aime je suis peut-être volontairement plus dur avec eux car mes attentes sont réelles. Déjà premier constat: on a beau écouter l'album plusieurs fois on ne retrouve pas vraiment un titre qui surnage. Certains titres sont de qualité, 3.Halo nous déverse sa rythmique accrocheuse ou encore 6.Signs démontre sa richesse musicale. Cependant, rien de transcendant... Deuxième constat: la fièvre du début, qui était la marque de fabrique de Kele Okereke et ses amis, semble s'être estompée. Bloc Party semble davantage vouloir maîtriser sa musique et vouloir explorer des voies nouvelles. Et paradoxalement cette volonté de maîtrise a presque l'effet inverse sur certains morceaux qui deviennent de véritables chaos. Je n'ai jamais caché mon goût pour les chaos musicaux empreints de vie et de spontanéité (me vient à l'esprit The Go team ou encore Broken Social Scene) mais là j'ai l'impression que ces chaos révèlent un manque d'inspiration. Je pense aux deux morceaux d'ouverture, à savoir 1. Ares et 2. Mercury, à la rythmique destructurée et aux boucles répétitives et brouillonnes.
   Avec ce troisième album, Bloc Party a eu le mérite de prendre des risques, de faire évoluer sa musique et de s'écarter des recettes faciles du succès. Je ne suis pour l'instant pas convaincu par le résultat mais peut-être cet album gagne-t-il à la réécoute..



En cadeau, un titre en live tiré du premier album. Un peu de nostalgie n'a jamais fait de mal..


Sylphe

Partager cet article

Repost 0

commentaires