Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 08:36
       LA pépite de ce mois de septembre. Après deux albums, Desperate youth blood thirsty babes et Return to cookie mountain, certes bons mais qui ne m'avaient pas plus touché que cela, David Sitek revient aux affaires, délaissant les Scarlett Johansson , Massive Attack et autres. Accompagné de ses partenaires de choc, à savoir Tunde Abebimpe au chant et Kyp Malone à la guitare, David va tout en douceur nous appliquer une bonne grosse gifle de son.
       Je ne sais par où commencer tant l'album est dense et quand je vois que sur les 11 titres j'aimerais glisser un mot sur au moins 8 plages. A dense il faut ajouter le terme de varié, ici on prend plaisir à entrecroiser les influences (rock, électro, gospel, soul, funk, trip-hop) pour que l'auditeur soit pris dans la toile de l'album irrémédiablement. Jamais on n'aura été si heureux d'être fait prisonnier... L'impression d'ensemble qui ressort de cet album c'est la douceur et surtout la grande maîtrise musicale, mais pas froidement comme dans le dernier Mogwai, plutôt avec inspiration.
        Allez je ne peux résister plus longtemps je tente de vous donner un aperçu rapide de l'album sans dénaturer ni trop influencer votre future écoute. On attaque avec 1. Halfway Home qui d'emblée par son rythme de fond lancinant associé à la voix du chanteur et porté par une fin instrumentale en crescendo nous transporte. La douceur de 2.Crying tente de nous apaiser mais à peine remis que 3.Dancing chose, morceau plus rock, nous électrise par son rythme si rapide. Et là véritable parenthèse enchantée avec 3 morceaux que je trouve très beaux: 4. Stork and owl qui par la beauté de ses violons et de ses choeurs n'est pas sans me rappeler un très bon Arcade Fire, les choeurs amples et majestueux de 5. Golden Age et de nouveau la douceur des ces violons qui accompagnent la belle ballade 6. Family tree.... On reprend son souffle à peine devant tant de beauté instrumentale que l'on change de nouveau de registre musical avec 7.Red dress qui surprend par son rythme plus groovy et 8.Love dog qui inlassablement par son rythme et par la voix du chanteur me plonge dans l'univers de Bloc Party...
      Allez je m'arrête, si vous n'êtes pas déjà partis acheter le dernier TV on the radio j'espère que vous avez une bonne excuse ("" euh je ne peux pas quitter mon domicile j'attends le plombier"").
Bonne écoute





Sylphe

Partager cet article

Repost 0

commentaires

magiclilive 06/10/2008 09:34

Heu c'est pas le plombier que j'attends mais le réparateur de chez Darty, je ne reçois pas la radio sur mon poste TV !