Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 10:24
     Alors que Poutine rappelle le bon souvenir de l'URSS à nos amis américains voilà nos enfants de la Guerre Froide, issus de Long Beach, qui sortent leur deuxième album. En 2006, Robbers and Cowards avait véritablement fait sensation. Un très bon album rock porté par des singles dévastateurs tels que We used to vacation, Hang me up to dry ou encore Hospital Beds. Il est clair que la bande à Nathan Willett était donc très attendue pour ce second album. Alors essai transformé?
    Pleinement, pile au milieu des poteaux. 13 titres solides d'une qualité plus constante. Contrairement au premier album, pas vraiment de titre qui surnage et s'impose véritablement comme single, mais par contre que des bons titres.
L'ensemble de l'album demeure très sombre, les textes peu réjouissants. L'impression générale c'est que les Cold War Kids semblent plus sereins, plus calmes. Instrumentalement les titres sont plus posés et calmes, toujours portés par la délicieuse voix de Nathan Willett qui par moments n'est pas sans nous rappeler vaguement celle de Jeff Buckley.
Certains titres me touchent particulièrement:
2. Mexican Dogs nous replonge dans l'univers péchu de Robbers and Cowards
4. Something is not right with me nous capte par son rythme beaucoup plus rapide et la voix déchirée.
6.Golden Gate Jumpers et son rythme lent, insidueux aux teintes légèrement jazzy.
7.Avalanche in B et sa sublime voix accompagnée par la douceur du piano.

Bref cet album me convainc pleinement, Cold War Kids a réussi à prendre une voie différente plus posée, moins rock sans délaisser l'essentiel, leur talent.






Sylphe

Partager cet article

Repost 0

commentaires