Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 15:41
    Avant de parler des premières perles de 2009, des Birdy Nam nam, Animal Collective et consorts je ne peux pas m'empêcher de vous parler du dernier album de The Notwist. Ce groupe allemand porté par le chanteur Markus Acher s'est fait connaître dans les années 90 avec ses albums punk-metal. L'arrivée dans le trio de Martin Gretschmann alias Console a permis au groupe de changer d'orientation musicale, allant davantage vers de la pop électro. Avant cet album on restait sur un dernier opus de qualité, Neon Golden, en 2002. Pendant ces 6 années de silence, les différents membres ont tenté diverses expériences dont les deux très bons projets de Markus Acher Ms John Soda et Lali Puna ( que j'ai réécouté dernièrement et que je vous conseille plus que fortement).
    Dès la première écoute on retrouve avec plaisir cet univers electro-folk qui a fait le succès du dernier album. La voix de Markus est toujours aussi touchante de mélancolie, telle une belle plainte digne de Thom Yorke. La musique, alternant longues plages de douceur et rythmes plus affirmés, insinue une belle sérénité en nous. Le résultat est bluffant car cette musique ne tombe pas dans l'excès de pathos, elle demeure à la fois à fleur de peau et néanmoins pudique. Les 12 plages gagnent sans cesse car cette musique demande du temps pour être au mieux ressentie. Après une intro Good Lies alliant de manière contrastée et percutante le doux chant de Markus et le rythme de fond entêtant, 2.Where in this world me touche tout particulièrement. Après une brève ouverture classique digne d'un très bon Craig Armstrong, le titre nous fait voyager par la simplicité très ambient de la musique et cette voix qui, si elle me rappelle Radiohead, n'est pas sans me replonger dans l'excellent Sébastien Schuller. Une fois passée la tristesse diffusée par 3.Gloomy Planets, 4.Alphabet nous propose une musique beaucoup plus âpre -flirtant sur la fin avec des influences mécaniques- qui est portée par cette batterie obsédante. Pour ne pas gâcher votre écoute, je ne retiendrai que quelques autres titres: deux superbes ballades avec 5.The Devil... et 7.Sleep, un titre d'inspiration Massive Attack avec des boucles de son revenant sans cesse 8.On Planet off et un titre plus joyeux (enfin joyeux par rapport au reste de l'album, ce n'est pas non plus du I'm from Barcelona lol) porté par une rythmique plus rapide, 9.Boneless.
En tout cas gros coup de coeur qui prouve que les tops de fin d'année permettent d'aller écouter les merveilles que l'on a laissées passer.




Sylphe

Partager cet article

Repost 0

commentaires