Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 22:38
         Deuxième escale de ce tryptique musical. Un duo de canadiens, le chanteur Jérémy Greenspan et son compère Matt Didemus, qui forme le groupe Junior Boys. Un groupe dont j'avais écouté de ci de là quelques titres tirés de leurs deux premiers albums Last Exit (2004) et So this is goodbye (2006), cependant pas assez pour pouvoir me targuer de bien les connaître.

       Dès la première écoute de Begone dull care (hommage à un court-métrage éponyme de Norman McLaren en 1949), j'ai bien conscience que je découvre littéralement ce groupe et qu'il va vite falloir trouver du temps pour aller écouter les deux premières galettes. Car cet album est tout simplement une magnifique petite perle de synth-pop.Une superbe voix tout en douceur et féminité qui n'est pas sans rappeler un Georges Michael (oui vous ne rêvez pas j'ai bien cité Georges Michael là lol). Une ambiance 80's qui flirte perpétuellement avec le kitsch sans néanmoins jamais dépasser la ligne blanche. Une production léchée, des beats lancinants. Mais surtout une ambiance empreinte de lumière et d'optimisme.
     1.Parallel Lines nous offre d'emblée une superbe introduction aérienne: la voix de Greenspan et un accompagnement musical tout en simplcité et retenue. 2.Work est un morceau plus électro qui s'appuie sur un superbe beat lancinant (digne du générique de Supercopter! oups ne faites pas attention à cette remarque). Un morceau très solide même si je le trouve un peu trop linéaire.
   Arrivent alors mes deux titres préférés. 3.Bits and pieces est un superbe morceau d'électro-pop, très frais. Des synthés, un saxophone, des sons qui me rappellent vaguement des expériences musicales à la Calvin Harris. Et cette voix qui donne toute la profondeur au morceau. 4.Dull to pause et son magnifique rythme enfantin me séduit pleinement. Un morceau beau à en pleurer (oui bon ok j'ai une petite tendance à l'exagération lol). Sur la fin le banjo laissant sa place aux beats de Matt.
     Les 4 titres suivants (oui 8 titres c'est peu mais largement suffisant ici) entretiennent cette atmosphère lumineuse.Luxe, calme et volupté...Une préférence pour les synthés à la Fujya et Myagi de 5.Hazel et la palette de sons quatiques de 6.Sneak Picture qui reste un superbe titre.
     Le meilleur album de synth-pop de cette année 2009. Quitte à choisir je préfère ce Junior Boys au dernier Animal Collective. A bon entendeur...




8,75  /  10

Partager cet article

Repost 0

commentaires