Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 20:19
       Après Le Compte en 2004 et Trompe l'oeil en 2006, le groupe québécois de Malajube nous propose son troisième opus intitulé Labyrinthes. Autour de son chanteur Julien Mineau, les canadiens nous démontrent une nouvelle fois que rock francophone n'est pas un oxymore.
       A part quelques titres glanés dans l'album précédent (Montreal -40°C entre autres) je ne connaissais quasiment pas Malajube. Du rock assez facile d'accès aux teintes pop, des paroles en français: à première vue un genre de musique qui a peu de chance de me plaire. Je tente une écoute sans grande ambition et me surprends à fredonner quelques belles mélodies. Plusieurs écoutes plus tard je dois reconnaître que j'aime beaucoup cet album très frais qui offre un univers doux-amer qui me touche. De nombreaux morceaux très apaisés, portés par de superbes refrains comme l'excellent 2.Luna ou 4.Casablanca. Une douceur qui laisse quelques fois place à une montée en puissance plus rock comme dans 8.Dragon de glace.
      Si Malajube restait exclusivement dans cette veine de douceur gentiment rock cet album serait beau mais trop lisse. Or nos amis canadiens s'avèrent capable de créer de superbes titres de rock progressif, à première vue assez bordéliques dans ce que ça a de positif (un bordel à la Broken Social Scene disons). 1.Ursuline dans ce style est un morceau épique et magnifique, le morceau de fin 10.Christobald se défendant plutôt pas mal non plus. Je garderai pour finir 2.Porté disparu, morceau pop-rock à la recette si simple mais qui me trotte dans la tête sans arrêt avec son refrain chantant.
       En tout cas jolie petite parenthèse pop/rock avant de replonger dans l'électro et de vous parler de Mondkopf et Schuller entre autres....

Un petit clip digne de 8 Femmes de Ozon...



8,5    /    10      Vraiment bien fait dans son style je dois reconnaître.


Sylphe

Partager cet article

Repost 0

commentaires