Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 10:38
      Après une expérience concluante en 2007 avec l'album It's not how far you fall, it's the way you land,cover-copie-140.jpg Mark Lanegan reprend du service avec le duo Rich Machin - Ian Glover pour réactiver les Soulsavers. Même si sa présence est importante (il a participé à l'écriture de 8 titres et chante sur la plupart), Mark Lanegan n'est pas la seule guest invitée par le duo anglais. En effet, vous pourrez croiser au détour d'un morceau Mike Patton (Faith no More), Gibby Haines (Butthole Surfers), Jason Pierce (Spiritualized) ou encore la quasi inconnue mais finalement lplus marquante Red Ghost a.k.a Rosa Agostino.
     A vrai dire, qualifier Mark Lanegan de guest est une erreur, tant dans cet album ce dernier s'affirme comme la troisième entité d'un trio de producteurs-compositeurs. Sa voix éraillée, qui dans le genre vient taquiner les sommets atteints par un Ray Lamontagne, est le véritable poumon de ce Broken et lui donne toute sa dimension obscure, à l'image de la pochette.
     1. The Seventh Proof offre un morceau instrumental de grande qualité, s'appuyant sur un piano d'une rare sobriété que viennent enrichir les violons. Ce talent inné pour les morceaux insrtumentaux majestueux réapparaîtra dans l'excellent 12.Wise Blood qui fait, quant à lui, la part belle aux violons et à la batterie et sonne comme du Craig Armstrong.
      Le deuxième domaine de prédilection de Soulsavers concerne les ballades folk très présentes dans le ventre de l'album. Mark Lanegan pose ainsi avec brio sa voix sur le piano de 4. You will miss me when i burn ou de 8. Can't catch the train et je me surprends à me laisser bercer. L'harmonica et les sonorités country de 7. Shadows fall s'assimilent avec une facilité surprenante.
     Cependant, l'intérêt principal ressenti pour cet album découle de ces morceaux plus percutants qui s'éloignent de la veine folk. 2.Death Bells est superbe, la batterie et les sonorités électros donnent un rythme étourdissant dans un titre évoquant une course poursuite nocturne. Les guitares et la voix de Lanegan se marient à merveille à cet univers. Et que dire du bijou 3. Unbalanced Pieces dont la rythmique et les sonorités électros évoquent en moi les souvenirs de Morcheeba? Un refrain mélodique que vous ne pourrez vous empêcher de fredonner, j'en prends le pari. Cette rythmique trip-hop refera surface dans l'excellent 11. Rolling Sky où le timbre de Red Ghost n'est pas sans rappeler celui de Skye Edwards, au milieu d'un univers un brin jazzy.
  Et j'allais oublier le bijou 5. Some Understanding qui allie puissance instrumentale à des choeurs d'une rare beauté.
    Un album très dense, d'une noirceur et d'un esthétisme pointus. Une pépite de production à écouter de toute urgence.




Sylphe

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Raf 17/03/2010 18:43


A mon goût... je confirme que le titre 5 (qui est donc Some Understanding si j'ai bien suivi...) est vraiment du très bon son, et pour ce prix là, on en prend pour 8 et non pas 5 minutes ! Je
profite de mon passage pour signaler (mais sans doute êtes vous déjà tous au courant...) la sortie d'un sympathique live de Ben Harper. Enregistré au festival de Jazz de Montréal en 2009, les
guitares de Ben et du Relentless7 font écho à la galette studio d'il y a quelques mois. A l'écoute, on retrouve donc l'ambiance de "White lies for dark time", mâtinée de pincées 70's qui
rappellent, entre autres, feu Jimi Hendrix et son Band of Gypsys sur la scène du Fillmore East, que l'on réécouterait d'ailleurs volontiers... Dont acte. PS : Sinon, continuez, c'est toujours un
très bon lieu de découverte !


Sylphe 17/03/2010 18:46


Merci pour ton assiduité à venir ici et tes commentaires toujours positifs!!