Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 13:04

      Ayant déjà été pleinement séduit par leur premier album A Book like this d'Angus and Julia Stone (2007)cover-copie-145.jpg je retrouve avec plaisir le duo australien composé du frère et de la soeur (ah ces tendres histoires de famille...). 13H07 : J'appuie fébrilement sur le bouton play. 14H 13: 13 titres plus tard, je reprends tout doucement contact avec la vie extérieure après m'être trouvé pris dans une belle bulle pop-folk qui, à aucun moment, n'a suscité chez moi une once d'ennui, ce qui est un fait assez rare pour être précisé.

    Rien de particulièrement novateur pourtant me direz-vous. Toujours deux sublimes voix qui se complètent à merveille, avec une mention spéciale pour la voix de Julia qui à mon sens a gagné en complexité, sachant se faire candide et pop à souhait dans 7. And the boys ou 1.Hold on (où elle n'est pas sans évoquer des voix comme Natasha Khan ou Regina Spektor) ou un brin plus torturée et moins limpide dans 3.For you. J'ai bien conscience que j'exagère avec la notion de "torturée" mais je me comprends et j'ose espérer que vous saisirez les nuances difficiles à exprimer avec des mots.

    L'univers instrumental qui baigne langoureusement ces voix est d'une simplicité et d'une noblesse rare. La guitare sèche de 5.Santa Monica Dream, l'omniprésence des violons comme dans 2.Black Crow, la batterie de 2.Black Crow aussi, la douceur du piano de 12. I'm not yours, l'harmonica de 10.Hush et l'apparition d'une guitare électrique plus rock sur la fin de 6.Yellow Brick Road. Tout est savamment choisi et finement produit.

     Le résultat est plus divers qu'il n'y paraît après les premières écoutes. A côté des nombreux très beaux titres qui naviguent sans cesse entre folk et pop (1.Hold on, 7. And the boys, 3.For you ou encore 12.I'm not yours) et qui sont de superbes plages de douceur, certains morceaux surprennent par leurs univers moins équivoques.

    4.Big Jet Plane est ainsi un titre imparable porté par la voix plaintive d' Angus et une basse digne de the XX. Les violons adoucissent et développent cette terre de contraste si séduisante, une véritable pépite. 9.Walk it off, après une entrée en matière violons/voix classique, explose par son rythme effréné en une belle plage pop. Et que dire de l'envoûtant 11. Draw Your swords où Angus confirme son potentiel à créer vocalement des univers plus mélancoliques? La voix en choeur de Julia en fond et la montée en puissance finale évoquent clairement un très bon Archive.

     Ce Down the Way s'affirme en toute simplicité comme le plus bel album pop/folk de ce début d'année. Et ce haut la main....

 

 

 

Sylphe

Partager cet article

Repost 0

commentaires

For the great escape 02/09/2010 19:52



Duo plus que magique !


Petite reprise et clip amateur de big jet plane !
http://www.youtube.com/watch?v=XBcLSktoSLU