Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 09:10

        Et oui je pense qu'il devient désormais évident que les 7 gallois de Los Blog-copie-17.pngCampesinos! font partie de mes petits plaisirs simples et coupables.... Depuis 2008, déjà 4 albums pour ce jeune groupe et ce Hello Sadness, signé chez Turnstile Records, sera le troisième album des "paysans" dont je parlerai dans ce blog. J'étais resté sur le très bon Romance is boring en 2010, illuminé par la grâce du sublissime The Sea Is A Good Place To Think Of The Future, Hello Sadness prendra-t-il le relais avec succès?

       Les premiers titres de l'opus nous ramènent en terrain conquis, débauche d'instruments et d'énergie, puissance du chant de Gareth et choeurs bien sentis. Ce genre de musique qui a le pouvoir d'exciter mes zygomatiques. L'ouverture 1. By your hands brille donc par la palette des sons (achh ce glockenspiel) et la puissance mélodique des choeurs, qui se marient toujours aussi bien au timbre grave de Gareth. Un des meilleurs titres de l'album asséné d'entrée. 2.Songs about your girlfriend reste dans la même veine, même si l'atmosphère se fait plus pop-rock (oui, oui, ce mot n'est pas insulte). Le glockenspiel est juste entêtant, l'énergie juvénile communicative. 3.Hello Sadness, le titre éponyme, représente tout ce que j'aime chez Los Campesinos!: un univers instrumental tout en contrastes avec ses cordes empruntées à Arcade Fire et une montée en puissance imparable. Un titre estampillé " Fans inconsidérés d'Arcade Fire" et une dernière minute d'énergie brute juste superbe. 4.Life is a long time commence alors à prendre une nouvelle direction, le morceau est plus structuré et Gareth plus posé dans son chant. Il annonce la deuxième partie de l'opus où la volonté de canaliser l'énergie est réelle, du coup je suis tiraillé entre regret de cette retenue et plaisir de voir une nouvelle ligne directrice.

       5.Every defeat a divorce (Three lions) gagne donc en apaisement et majestuosité ce qu'il perd en énergie débordante pour un résultat plus que convaincant. Los Campesinos! se risque même à la ballade intimiste avec 6.Hate for the island et je me laisse doucement porter par ces 2 minutes apaisées.7.The black bird, the dark slope revient sur des terres plus rock déjà explorées par Kill The Young pour un résultat plus convenu, 8.To tundra a le mérite d'amener en douceur le dernier sommet de l'album avec l'excellent 9.Baby I got the death rattle, morceau sombre qui sait évoluer et laisser jaillir sur la fin l'énergie jusqu'alors retenue. Il n'y a pas à dire, Los Campesinos ne doit pas aller contre-nature et persister dans la voie qu'il maîtrise, quitte à être taxé de manque de rigueur dans sa débauche d'énergie. 10.Light leaves, dark sees pt.II termine en douceur l'opus et laisse une impression générale mitigée. Même si le désir de faire évoluer sa musique ne peut qu'être félicité, pour moi Los Campesinos! n'est jamais aussi séduisant que lorsqu'il laisse libre cours à son refus de contrôler.

 

Morceaux préférés:     3.Hello Sadness

                                   1. By your hands

                                   5.Every defeat a divorce (Three Lions)

                                   9. Baby I got the death rattle

 

 

 

Note  7 /  10

 

Sylphe

Partager cet article

Repost 0

commentaires