Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 08:00

 

      Cet été fut pluvieux pour moi, si vous êtes en train de vous demander fort judicieusement si je cover_crop-copie-15.jpgvais vous parler de mes vacances tout au long de l’article, rassurez-vous il n’en est rien. Cette pluie m’a conduite aux portes d’un paradis des temps modernes : le Virgin, dans ce « haut lieu culturel » j’ai placé un casque sur mes petites oreilles et là une voix intense, suave, sensuelle, sucrée me pénètre, l’orgasme n’est pas loin, Martina est là, bien présente, tout simplement comme l’indique le titre de son nouvel album :Some Place Simple.

 Petit rappel, celle que je nomme par son prénom n’est autre que Martina Topley Bird, qui a travaillé et ébloui les albums de Tricky, Massive Attack ou encore récemment les Gorillaz de Damon Albarn, c’est d’ailleurs sur les conseils de ce dernier qu’elle a choisi la simplicité : une guitare sèche, des percussions fantaisistes et surtout sa voix.

Ne pensez pas que cette simplicité fait de cet album un objet inachevé, bien au contraire des titres comme Poison,  All Day,  Intro  nous exaltent et nous font vibrer jusqu’à la moelle !  Tandis que d’autres tels que Baby Blue (déjà présent sur son album précédent The Blue God), Sandpaper Kisses (marqué par un rif de guitare puissant très rock seventies) , Valentine, nous entrainent vers des territoires où règnent luxe, calme et volupté… Car il ne faut pas l’oublier Martina est une magicienne, ou une sorcière comme vous préférez qui sublime le monde sur son passage alors : Gare à la transe qui va bientôt vous envahir ! Vous êtes prévenus.

 

Maud

Partager cet article

Repost 0

commentaires