Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 13:34

Voici quelques heures, Maître Sylphe s’est inquiété de mon sort, ne m’ayant plus vu sur ce blog depuis deux semaines. Que tout le monde se rassure, je vais très bien. Si une bronchite m’a quelque peu ralenti, je reviens néanmoins partager avec vous cinq minutes de bon son, ayant donc eu tout le temps de réécouter une partie de ma CDthèque.611233.jpg

Nouvelle pépite avec Monstre-toi, un des albums concepts de Jad Wio. Quicédonk Jad Wio ? Un groupe né en 1982 de la rencontre de Denis Bortek et Christophe K-Bye, que les fans vont vite renommer tout simplement Bortek et K-Bye. Caractéristique principale de ce duo phare du rock underground français : explorer divers styles musicaux et différentes thématiques selon les albums, tout en conservant une identité spécifique et unique. Textes ciselés de Bortek, musique inventive et débridée de K-Bye, tout est là et chaque album est une vraie pépite.

Nous allons donc plonger dans Monstre-toi, quatrième opus jadwioesque, après Cellar Dreams (1986) et Contact (1989), tous deux très marqués « fétichisme, bondage et sexe équivoque »*. Vient ensuite Fleur de Métal (1992), une « rêverie cosmique et romantique aux accents swedenborgiens »*, très clairement influencée par Blade Runner et réalisée sous la houlette de Bertand Burgalat.

Monstre-toi est une virée dans l’univers du film d’épouvante et des freaks. Tous les ingrédients sont réunis. Les personnages monstrueux ou hors normes tout d’abord : Jude Blatte pour Le cœur dans la bosse, l’agent Phyllis avec Allo Police, Victor dans le titre éponyme, le Diable omniprésent. Les scènes classiques ensuite : un Bal des fantômes, un accident-panne de voiture avec Car crash, la transformation (physique ou mentale) dans Transformation, les cauchemars enfantins dans Monstre-toi.

La partition, enfin, pour englober le tout. Certes, en 1995, K-Bye a quitté le groupe depuis déjà près de 3 ans, remplacé par Le Baron. Pourtant, la palette musicale de la galette est complète et reste fascinante. Le cœur dans la bosse sent le cabaret interlope, Car crash ou Lax 66 respirent le rock, Maldonne est inquiétant à souhait. Le bal des fantômes accueille le Bachibouzouk Band d’Arthur H, ou la rencontre de deux univers aux identités très marquées. Nos oreilles passent dans toutes les pièces du manoir hanté, de la cave au grenier. Retour à la case départ et fin du voyage avec Mein Herz ist im Buckel (littéralement Mon cœur est dans la bosse). Autrement dit : le premier morceau du CD réenregistré en allemand sur une partition encore plus envoûtante.

Presque fin du voyage, puisque les plus curieux pousseront jusqu’au numéro 13, le « morceau fantôme » (quelle classe et quelle intelligence) avec une reprise débridée et explosive en français du Sweet transvestite du Rocky Horror Picture Show.

Disque monstre et fascinant, Monstre-toi sera le dernier de Jad Wio première époque. Le groupe se met en sommeil, avant un retour-renaissance depuis 2004. « Si vous êtes arrivés jusqu’ici, c’est que vous êtes de l’Autre Côté » : écoutez Jad Wio, vous adorerez ou détesterez le voyage, mais, entre nous, il est si bon d’être de cet Autre Côté avec un des groupes majeurs du rock français.


  *Les citations sont tirées du site officiel de Jad Wio, visitable en cliquant ici.

 

 Raf against the Machine

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lili 09/11/2010 13:40



Ouh là là, que ça ne me rajeunit pas tout ça. ;)


J'aimais beaucoup l'album "fleur de métal".