Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 10:33

        Comme la plupart des lecteurs de ce blog je pense, je n'écoute que très rarement les radios dites généralistes par51IdT8N6V4L._SL500_AA300_-copie-1.jpg respect pour mes oreilles. Cependant, je m'oublie de temps en temps en voiture afin de préserver les collègues que je covoiture et qui n'ont pas vraiment les mêmes goûts musicaux, du coup il peut arriver quelques fois de tomber sur un titre percutant, perdu au milieu de cette mélasse sonore. J'ai ainsi fait connaissance avec Selah Sue avec son single Raggamuffin qui passe à foison sur les antennes. Comme les radios ont cette fâcheuse tendance à ne pas annoncer toujours très clairement les titres diffusés, j'ai longtemps cru que Nneka avait enfin sorti un nouvel opus et je m'en frottais les mains à l'avance. Et là on me parle d'une certaine Selah Sue, petite blondinette belge de 21 ans qui ne colle pas vraiment à l'image de cette voix chaudement ragga/soul que je m'étais faite. Le problème c'est que je suis extrêmement curieux et que j'ai voulu écouter l'album, du coup impossible de ne pas vous parler de ce premier album, produit par Patrice et Farhrot ( producteur de Nneka, vous voyez que je n'étais quand même pas si loin!) et signé chez Because Music. Un premier essai très encourageant qui va chasser sur des plate-bandes qui ne me sont pas forcément familières, le ragga, la soul, le funk et le hip-hop.

           1.This World attaque sur une rythmique down-tempo qui met parfaitement en valeur la voix soul de Selah Sue. Ligne de basse minimaliste qui permet à cette voix de briller, une voix qui par sa richesse harmonique est très proche de celle Nneka. Promis c'est la seule fois que je cite Nneka dans cet article mais bon la similitude est quelques fois tellement évidente... Après cette entrée très réussie, 2. Peace of Mind rappelle davantage Lauryn Hill et les Fugees avec ce mélange entre ragga et hip-hop. Les refrains hip-hop sont un peu plus abrupts et désarçonnent quelque peu. Arrive la pépite en or massif avec le single 3. Raggamuffin où la soul et le ragga entrent en symbiose, portés par un refrain addictif. Un 4.Crazy Vibes plus funk, un 5.Black Part Love où funk et hip-hop s'entrelaçent (comment ça? on perçoit dans cet article que je ne suis pas en terrain connu! Enfin je ne vous permets pas! Oui bon allez d'accord... mais finissez quand même -dit les larmes aux yeux en tenant son chapeau comme le Chat Botté de Shrek). 6. Mommy présente une autre façette de Selah Sue, cette capacité à créer des ambiances plus intimistes où toute la douceur de la voix peut s'exprimer. Ici c'est la guitare qui se met au service de la voix, dans le très bon 9.Summertime ce sont les violons qui viendront enrichir le morceau.

         Et que dire de 8.Please, superbe morceau funk en duo avec l'excellent Cee-Lo Green qui apparaissait aussi sur le premier opus de ce dernier. Deux voix qui se complètent parfaitement pour un des sommets de l'opus. Dans la catégorie des meilleurs titres de l'album, on pourra aussi citer le funky 10.Crazy Sufferin Style avec son refrain entêtant porté par les choeurs.  A n'en pas douter, après l'écoute de ce premier opus, Selah Sue mérite plus que l'écoute répétitive de son single en radio. J'attends avec impatience la suite de cette blague belge ( oui je sors...) qui n'a franchement absolument rien d'une imposture!

 

Morceaux préférés:       3.Raggamuffin

                                     8.Please

                                     1.This World

                                     10. Crazy Sufferin Style

 

 

Note  7     /   10
Sylphe


 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires