Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 15:39

        Un peu de soleil et des envies inconsidérées d'aller se dorer la pillule à la plage font leur apparition, pourBlog-copie-1.png compenser l'amère déception de ne pas vivre sur le littoral j'ai cherché la musique du moment qui symbolise le mieux ces envies estivales et, dans une logique totale, j'ai succombé à ce palmier se dessinant sur un ciel bleu océan. Cette pochette d'une simplicité épurée illustre le troisième opus des anglais de Metronomy, qui avaient frappé un coup retentissant en 2008 avec le superbe Nights out, petite collection de tubes électro-pop où synthés et bidouillages sonores trônaient en maîtres. Depuis ce grand succès, le groupe a quelque peu évolué dans son line-up avec l'arrivée de Anna Prior à la batterie et Gbenga Adelekan à la basse qui entourent toujours Oscar Cash et la tête pensante Joseph Mount qui continue à briller tout autant par sa voix que par ses claviers 80's. Un changement de line-up n'est jamais anodin et ce n'est sûrement pas un hasard si ce troisième opus abandonne partiellement ses bidouillages sonores pour proposer une pop plus solaire et beaucoup plus conventionnelle. Là où l'album gagne en sens de la mélodie il perd aussi en folie, du coup le bilan est très bon mais on sent poindre en fond une pointe de regret.

         Après une introduction toute en douceur où les violons viennent se poser sur les cris de mouettes et le bruit du ressac des plages du comté de Devon ( 1. The English Riviera), 2.We broke free s'empresse de rappeler les recettes habituelles des anglais avec la douce voix de Joseph Mount et les synthés auxquels vient s'ajouter une batterie plus présente. Un morceau sans grande surprise qui peine à lancer l'album, ce que 3.Everything goes my way fera avec brio dans la foulée. S'appuyant sur le chant de Roxane Clifford (Veronica Falls), ce morceau est un très bel exemple de pop lumineuse qui brille par la simplicité de ses arrangements. Arrivent les deux singles de l'album avec 4.The Look et 5. She wants.Si le premier paraît une gentille sucrerie électro-pop avec ses accords de basse obsédants, le deuxième se montre plus profond avec ses sonorités volontiers plus sombres contrebalancées par un refrain plus lumineux. 6.Trouble souligne ensuite les limites de l'opus, ce titre de pop ne démontre aucune réelle originalité et me ferait juste penser à la pop de Da Brasilians. On attend davantage de prise de risque et heureusement le triptyque suivant fait vite oublier cet écart. 7.The Bay est un superbe titre électro-pop qui évoque les jeux de rythmes de Nights out, 8. Loving Arm s'enfonce dans les profondeurs de la mélancolie alors que 9.Corinne brille par sa rythmique rock. Un nouvel écart avec le dispensable titre de pop solaire 10.Some written qui a la fâcheuse tendance à s'étendre dans le temps ( 6 minutes) avant que 11.Love underlined et son climat inquiétant finisse en beauté l'album.

          Même si l'on ne pourra pas s'empêcher de regretter le relatif manque de risque de cet album, Metronomy offre un album solide et plus cohérent que Nights out. Un album qui aura eu le mérite de me faire voyager sur les plages du sud de l'Angleterre, ce qui n'est pas une mince affaire.

 

Morceaux préférés:  7.The Bay

                                5.She Wants

                                3. Everything goes my way

                                9.Corinne

 

 

 

 

 

Note     7  .  5     /    10 

 

Sylphe

Partager cet article

Repost 0

commentaires