Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 17:50

        Troisième étape de cette semaine musicale avec le premier album de The Chase qui devrait sortir incessammentcover_crop-copie-41.jpg sous peu. The Chase est un groupe bien de chez nous, du soleil montpelliérain, construit autour du fédérateur Cyril Douai. Sans faire injure aux autres membres que je ne citerai pas, The Chase s'appuie sur la guitare de Florian Brinker (Rinôçérôse) et surtout sur la voix de Sophie Moryoussef qui, pour moi, est  une des principales clés de la réussite de cet opus. Ajoutons le producteur américain Mark Plati (The Cure et David Bowie entre autres) et voilà qui permet déjà de dresser les infimes contours de The Chase.

       Une pochette d'album aux douces saveurs de l'été avec ces trois enfants en contre-jour courant sur une plage, le bleu du ciel prenant possession de toute l'image. Rarement une pochette n'aura à ce point reflété l'essence même de l'album qui se veut aussi frais et simple qu'une poursuite enfantine uniquement guidée par le plaisir de savourer la vie sans arrière-pensée. Un album essentiellement pop mais qui fait néanmoins preuve d'une belle diversité dans ses morceaux, esquissant des ronds de jambe au rock et à l'électro principalement.

       Suivez moi pour ce bain de soleil.1. SOS Save our dough! se présente d'emblée comme un single électro-pop fruité taillé pour les radios (sans rien de péjoratif). Une rythmique soutenue au service d'une voix qui par ses intonations n'est pas sans rappeler Alison Goldfrapp, une belle dose d'énergie. 2. I like U démontre une des autres multiples facettes de Sophie Moryoussef qui sait s'armer d'une voix cristalline et fragile digne d'Emilie Simon (originaire elle-même de Montpellier- penser à une étude sociologique) pour une belle sucrerie pop à déguster sans retenue. 3.Goodbye mister No! continue à nous faire voyager chez ces artistes que j'apprécie avec une embardée chez Moriarty  ( Moriarty des débuts, pas ceux que j'ai vus dernièrement qui semblaient avoir succombé à une crise aigue d'ego surdimensionné) tant le timbre de Rosemary est présent en filigrane. Une belle petite ballade pop avec un refrain d'une simplicité envoûtante que Malajube envierait certainement ( 4.Marianne) et arrive le single 5.Butterfly (in my stomach), titre joliment trouvé qui plaira au fantôme de Boris Vian. Sophie se métamorphose de nouveau en une Betty Boop des cabarets pour un superbe morceau pop. Un peu de pop/folk estampillé Moriarty avec 6.It could be nice, un 7.Bath onomatopéique dispensable, un 8.Desert Way toujours dans la douceur, les titres s'enchaînent avec fluidité. A partir du solo rock de 9.The Solo qui tranche avec les titres précédents et se montre particulièrement abouti, l'album gagne en diversité sans perdre en qualité. 10.What's in you eye et sa basse digne des regrettés White Stripes monte lentement en puissance pour exploser et s'affirmer comme le titre rock de l'opus. 11.BIG CITY et son énumération de villes reste dans cette même optique pop/rock avant que 12.Minimoog vienne me cueillir par surprise avec son univers post-rock expérimental digne de Mogwai, toute proportion gardée. Un petit retour dans la douceur pop/folk avec 13. Keep an eye on that line et la boucle est bouclée.

      Si vous hésitez entre le dernier Moriarty et The Chase filez vite à la mer pour profiter de ces 43 minutes de soleil.

 

Morceaux préférés:      5.Butterfly

                                    1. SOS Save our dough!

                                    10. What's in you eye?

                                     12. Minimoog

 

 

Note    8     /     10
Sylphe

Partager cet article

Repost 0

commentaires