Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 08:35
     Amon Tobin, alias Cujo pour son premier album, est l'artiste le plus représentatif du label Ninja Tune. Ce  bidouilleur brésilien s'avère un véritable touche à tout,depuis 10 ans il nous plonge dans des univers musicaux disparates et réinvente sans cesse les sons. Je ne reviendrai pas sur ses albums précédents, je risquerais d'y passer un long moment car il n'y a vraiment pas grand chose à retirer.cover-copie-25.jpg
       En 2005, on avait laissé Amon Tobin avec la musique du jeu vidéo Splinter Cell qui confirmait sa tendance à privilégier les sons mécaniques et les rythmes plus saccadés.  Une musique qui à mon goût devenait de plus en plus sélective et difficile d'accès. Avec Foley Room ( la salle d'enregistrement des bruitages pour le cinéma- un titre on ne peut mieux choisi), Amon Tobin revient vers une production plus mélodique et plus facile d'accès.
        Comme dans tout album, Amon Tobin a de nouveau développé sa palette de sons en tout genre ( vrombissement de moteurs, chats, guêpes et tant d'autres), lui qui arrive à transformer les bruits en mélodies. Cependant, il s'est aussi entouré de musiciens de renom  - le Kronos Quartet, la harpe de Sarah Pagé, le piano de Patrick Watson- afin de rendre sa musique plus harmonieuse.
        Le résultat est saisissant et Amon Tobin crée véritablement l'un de ses meilleurs albums. On retrouve tous les ingrédients, la musique très cinématographique demeure très sombre et évoque des atmosphères littéralement angoissantes. A côté de cela, des titres portés par la harpe ou les instruments du Kronos Quartet atténuent cette sensation. L'album est une véritable promenade qui nous plonge dans divers sentiments agréablement contradictoires.
   Il me paraît difficile de distinguer quelques titres tant l'album est un ensemble qui s'écoute en un morceau, cependant tendez encore plus l'oreille à l'écoute de 1.Bloodstone, 4.The Killer's vanilla ou 12. At the End of the day.

Un album à conserver dans la discographie d'Amon Tobin.



Sylphe

Partager cet article

Repost 0

commentaires