Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 11:44
      Voilà déjà deux semaines que le dernier album de Four Tet tourne inlassablement sur ma platine, cover-copie-135.jpgdiffusant en moi sa préciosité incommensurable (et là il n'y a rien de péjoratif dans l'utilisation de préciosité). Le temps d'appréhender pleinement sa beauté, toutes ces mélodies finement ciselées à travers un univers instrumental tout en simplicité et en justesse.
     Après 4 albums explorant avec brio des ambiances instrumentales diverses ayant pour point de ralliement la musique électronique ( folk, electronica, hip-hop, jazz), Kieran Hebden alias Four Tet semble avoir décidé de se tourner vers la synth-pop qui se marie parfaitement avec la house et l'electronica. Le résultat est un album à première vue optimiste, qui s'apparenterait pour moi à un paysage polaire sous un soleil éclatant. Je dis bien  " à première vue" car je trouve les mélodies assez  mélancoliques, bien que contre-balancées la plupart du temps par des beat imposants distillant un esprit plus léger et festif. Finalement plus qu'optimiste je dirai que cet album est... lumineux.
    1.Angel Echoes offre d'emblée une electronica atmosphérique portée par les samples et un beat de fond quand surgissent des boucles de voix féminines répétant à l'infini le titre de l'album. Ajoutons-y quelques sonorités légères qui reviennent dans tout l'album -des sonorités surannées qui répondent parfaitement à cette atmosphère mêlant mélancolie et nostalgie- et nous obtenons un joli titre résolument porté vers la synth-pop.
2.Love Cry et sa première minute semble suivre la même voie lorsque surgit une batterie percutante proposant une rythmique très bossa. Le morceau épique de 9 minutes n'a pas fini d'évoluer lorsque les voix féminines, ici utilisées comme des instruments au service de la mélodie, apparaissent pour confirmer la volonté de ne pas se cantonner à une electronica expérimentale. Volonté mélodique, boucles de sons répétitives, beat imposant, ce n'est pas un hasard si ce morceau a été choisi comme single car il synthétise parfaitement les envies de Four Tet.
     3.Circling met, quant à lui, l'accent essentiellement sur une électronica aussi répétitive que soignée à l'extrême. Un morceau qui n'est pas sans rappeler les productions de Warp et de Boards of Canada en priorité ( mon impression de visualiser un paysage polaire viendrait-elle de là?). Passé l'intermède de 11 secondes 4 .Pablo's Heart (7.Reversing sera le deuxième intermède de l'album), 5.Sing offre un son beaucoup plus house et oserais-je dire "dance-floor" tant ses boucles de sons de synthèse donnent envie de bouger son corps. Pointez l'oreille et dépassez le beat percutant vous pourrez savourer à sa juste mesure la richesse de l'univers instrumental du morceau.
     6.This unfolds et sa douceur, 8.Plastic People et sa mélodie contemplative contrastant avec le beat festif (je pense de temps en temps à Xploding Plastix en écoutant ce morceau) s'incrivent parfaitement dans l'architecture de l'album. 9.She just likes to fight et sa mélodie digne d'un Roudoudou clot l'album tout en simplicité et délicatesse, il ne reste plus qu'à sortir de la bulle et aller se confronter au monde extérieur...
     Bijou de cette année 2010 qui vient d'affirmer sa position pour les futurs tops de fin d'année, rien que ça.




Sylphe

Partager cet article

Repost 0

commentaires